Les gosses pas recevant des aliments ils ont besoin


Toronto (le 26 octobre 2009) — Les parents veulent s'assurer que leurs enfants reçoivent les aliments qu'ils ont besoin de cultiver et se développer mais quelquefois c'est plus facile à dire qu'à faire.

Selon Leger récent Commercialisant l'enquête de parents canadiens avec les enfants entre les âges de 3 et 12 conduits de la part des Laboratoires de Jamieson, presque 60 pour cent de parents disent que leurs enfants sont des mangeurs difficiles avec le même pourcentage de parents inquiétés leurs enfants ne reçoivent pas les aliments convenables dont ils ont besoin pour la croissance et le développement.

  1. Les parents qui ont des enfants entre les âges de trois et cinq cacheraient probablement des légumes dans la nourriture de leur enfant.
  2. Les résultats d'enquête ont aussi montré que la plupart des parents ignorent que le Guide de Nourriture du Canada recommande quatre à six portion de fruits et de légumes par jour pour les enfants entre les âges de 3 et 12.
  3. Afin d'aider des parents à combattre ces défis nutritifs, Jamieson a développé une ligne de tout-naturels, aspartame-libres, les multivitamines spécifiquement formulées pour les âges d'enfants 3 à 13.

« Je veux que mes enfants mangent bien mais il n'est pas toujours facile de les finir par manger leurs légumes », a dit Lisa Wilkinson. « Comme un parent, je veux garantir que mon enfant reçoit les vitamines ils ont besoin de se développer ; même quand ils ne veulent pas manger leur brocoli ! Avoir à la disposition une option de complément tout-naturelle est important pour moi. »

Vita-Vim™ pour les vitamines Kids est disponible dans deux formats — chewables et gummies. Gummies ont un mélange de 9 vitamines essentielles pendant que chewables ont un mélange de 13 vitamines et de 4 minéraux. La nouvelle ligne de vitamines est spécifiquement formulée pour fournir l'assurance nutritive fondamentale à de petits enfants.

Fait d'un mélange de fruits concentrés et de légumes tirés de la tomate, la carotte, les épinards, la canneberge et le citron bioflavonoids, ces vitamines tout-naturelles, aspartame-libres ne contiennent aucun goût artificiel, couleurs, sel ou gluten. Ils sont aussi sans lactose.

« Peu importe comment les parents durs essaient, les enfants ne peuvent pas recevoir toutes les vitamines essentielles et les minéraux dont ils ont besoin par le régime seul », dit Michelle Latinsky, le diététicien enregistré. « Dans la combinaison avec un régime en bonne santé, tout le complément naturel comme Vita-Vim™ pour les Gosses peut fournir la balance nutritive aux enfants et la paix intérieure pour les parents. »

Vita-Vim™ pour les Gosses — comme tous les produits de Jamieson — est fabriquée selon 360 Purs, le protocole d'assurance de la qualité de Jamieson qui garant la sécurité, la puissance et la pureté. Pour accomplir ce niveau élevé d'excellence, chaque produit de Jamieson subit un minimum de 360 pas de contrôle de la qualité individuels qui commencent par les matières premières.

strong>Additional points culminants d'enquête de Jamieson :

  • La plupart des parents estiment que le dîner est le repas le plus stimulant pour garantir que leur enfant mange correctement
  • La plus de moitié de parents considérera probablement l'offre de leur enfant une vitamine tout-naturelle pour compléter son régime
  • Plus de 40 pour cent de parents ont caché veggies dans la nourriture de leurs enfants
  • Les parents québécois sont les plus inquiets leurs enfants ne reçoivent pas les aliments dont ils ont besoin pour la croissance convenable et le développement
  • Les parents plus jeunes, entre 18 à 34, sont plus inquiétés que les parents entre les âges de 35 et 54 que leur enfant ne reçoit pas assez d'aliments exigés pour la croissance convenable et le développement (66 pour cent contre 57 pour cent, respectivement)

Méthodologie d'enquête
Un total de 510 parents canadiens avec les enfants entre 3 et 12 ans d'âge a répondu à une enquête en ligne. La collecte de données pour cette étude a été conduite entre le 18 et 26 août 2009. L'enquête a été conduite en utilisant un échantillon aléatoire national de 510 défendeurs. Cette méthode simule un échantillon de probabilité qui produirait une marge maximum d'erreur de %/-4.3, 19 fois de 20.

[1] Étude de vitamine d'enfant de Jamieson, marketing de Leger. Le 28 août 2009.
[2] Ibid
[3] Ibid