Les tendances mieux-être à surveiller en 2022

Eh oui! Une autre année s’est (déjà) écoulée. 2021 a été fertile en matière de tendances mieux-être. Cuisine de la tige à la racine, mise en forme au grand air, introspection, etc. Mais il est temps de découvrir autre chose. Voici quelques tendances santé à surveiller en 2022.

Tendance 1:
Les plantes médicinales (phytothérapie)  
À plusieurs égards, les plantes sont notre source de vie. Et si le terme lui-même désigne une pléthore d’espèces issues de différents pays, et vivant dans des climats et des conditions variées, la plupart ont un seul point commun : le pouvoir de guérison. Et plus particulièrement les champignons. Avec de plus en plus d’experts qui vantent désormais les nombreux avantages pour la santé qu’apporte cette espèce variée (on en dénombre déjà plus de 50 000), les champignons seront sur toutes les lèvres cette année. Surtout lorsqu’il sera question de modulation immunitaire. En effet, certains champignons puissants tels que le Reishi, le shiitake, le chaga et la crinière de lion ont une force exceptionnelle en ce sens. Qu’ils soient consommés seuls ou selon certaines combinaisons.

Tendance 2 :
 Les algues (et autres plantes marines)
Améliorer le développement durable implique de diversifier nos sources. Et en 2022, cette source passera de la terre à la mer. Étant donné que la culture de plantes marines telles que le varech et les algues ne nécessite aucune irrigation, aucun engrais, aucune nourriture, ni aucune terre arable, elle exerce un très faible impact sur l’environnement tout en comportant des avantages nutritionnels considérables. De plus, ces plantes aquatiques ajoutent beaucoup de saveur aux repas végétaliens. Les algues rouges, les algues brunes et le varech japonais sont utilisés pour fabriquer 145 différentes formes comestibles d’algues (telles que le wakamé, le kombu, le nori et la Mousse d’Irlande [ou Goémon blanc]). Attendez-vous donc à voir ces ingrédients dans l’allée des produits de santé en 2022 (nos préférés ont déjà une longueur d’avance).

Tendance 3 :
Un nouveau joueur au cœur des conversations au sujet de la fertilité
Chez la plupart des couples hétérosexuels qui éprouvent des difficultés à concevoir, l’homme joue un rôle important certes. Mais il fait rarement partie de l’équation quand on parle d’infertilité. Les femmes ont toujours été les principales victimes des problèmes liés à la fertilité, qu’il s’agisse d’une faible réserve ovarienne, du SOPK ou même d’une infertilité inexpliquée. Or, des recherches de plus en plus nombreuses montrent que les hommes ne doivent pas être négligés en ce sens. En raison d’une exposition accrue aux produits chimiques et aux toxines, le nombre de spermatozoïdes de l’homme occidental est en forte baisse (plus de 50 % entre 1973 et 2011). Cette année verra l’émergence d’un plus grand nombre d’études, de tests détaillés et de suppléments nutritionnels qui favoriseront la santé testiculaire.

Tendance 4 :
 En faire un peu plus pour votre plancher pelvien
Vous l’aurez appris ici, le plancher pelvien aura son 15 minutes de gloire. La santé du corps (entier) des femmes étant au centre des préoccupations, il n’est pas surprenant que ce nœud de muscles, de nerfs, de ligaments et de tissus conjonctifs appelé plancher pelvien reçoive toute l’attention qu’il mérite sur la scène mondiale du mieux-être. Étant donné que chaque être humain possède un plancher pelvien (25 % des personnes ayant un vagin et 10 % des personnes ayant un pénis ont connu au moins un trouble du plancher pelvien) et que ce dernier joue un rôle essentiel dans de multiples fonctions autres que l’accouchement (la stabilisation des hanches et du tronc pour vous aider à vous tenir droit, le soutien de la colonne vertébrale et de la fonction sexuelle, pour n’en citer que quelques-unes), on peut s’attendre à ce que la santé du plancher pelvien fasse davantage partie des conversations. D’ailleurs, on voit déjà apparaître des appareils de stimulation pelvienne à domicile et des entraîneurs du plancher pelvien ont maintenant la cote. On estime que ce marché devrait connaître une croissance de 11,5 % jusqu’à 2028.

 

Tendance 5 :
 La ménopause, c’est chaud
Avec plus d’un milliard de personnes qui entreront bientôt dans cette phase de la vie, les cloches de la ménopause vont commencer à sonner dans les cercles de mieux-être du monde entier. Et bien que les premières règles soient souvent considérées comme étant la porte d’entrée de la féminité, elles ne sont pas toujours accueillies à bras ouverts. En fait, une majorité de personnes n’en parlent tout simplement pas. Mais avec plus de 34 symptômes y étant associés, il y a pourtant beaucoup à dire. Attendez-vous à ce que 2022 s’attaque à ce problème avec, entre autres, des investissements de la part de certains grands joueurs, une plus grande disponibilité d’informations fournies par les experts et des suppléments mieux ciblés pour aider à traiter les symptômes et à accepter cet important changement.