La santé cardiaque chez les femmes

Dans le passé, les campagnes de sensibilisation au sujet de la santé cardiaque s’adressaient surtout aux hommes. Ceci s’explique par le fait que les hommes souffrent de crises cardiaques et d’autres événements cardiovasculaires plus tôt dans leur vie que les femmes. En moyenne, la première crise cardiaque se produit à l’âge de 65 ans chez les hommes contre 72 ans chez les femmes1.  Également, les recherches cliniques dans ce domaine ont été principalement axées sur les hommes. D’ailleurs, plus des deux tiers de toutes les études cliniques sur les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux ont été réalisées sur des hommes2. Et pourtant, les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux sont les principales causes de décès prématurés chez les femmes2.

En raison de la différence des symptômes ainsi que d’un manque de sensibilisation, 53 % des femmes qui subissent une crise cardiaque ne reconnaissent pas leurs symptômes et ne consultent pas assez tôt2. De plus, les femmes ont 33 % plus de risques de subir un accident vasculaire cérébral par rapport aux hommes en raison, entre autres, de leurs changements hormonaux qui exercent un impact négatif sur leur santé cardiaque2. Les femmes devraient mieux connaître leurs facteurs de risque afin d’éviter les accidents cardiovasculaires plus tard au cours de leur vie.

Épisodes cardiaques — Facteurs de risque spécifiques aux femmes

Il existe des facteurs généraux qui déterminent le risque de maladie cardiovasculaire d’un individu. Il s’agit notamment du tabagisme, de l’âge, des antécédents familiaux, de la pression artérielle, du niveau d’activité physique, du régime alimentaire, de la consommation d’alcool, du poids et du diabète3.

Cependant, en plus des facteurs généraux, les femmes ont des facteurs de risque propres qui peuvent causer un accident cardiaque.

L’hormone œstrogène exerce un effet protecteur sur la santé cardiaque des femmes4. Avec l’âge, les taux d’œstrogène diminuent, et ce principalement en raison de la ménopause4. La ménopause constitue donc un facteur de risque propre aux femmes.  La ménopause est également associée à une diminution du « bon » cholestérol (HDL) et à une augmentation du « mauvais » cholestérol (LDL). Elle augmente également la proportion de gras par rapport au muscle. Autant de facteurs de risque de maladies cardiovasculaires4.

Les contraceptifs oraux peuvent exercer un impact significatif sur le risque d’accident vasculaire cérébral chez les femmes qui fument, qui font de l’hypertension, qui ont plus de 35 ans ou qui présentent d’autres facteurs de risque de maladies cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux5. Cependant, la grossesse présente également des risques cardiovasculaires pour les femmes. Ceux-ci comprennent la prééclampsie, le diabète gestationnel, la cardiomyopathie peripartum et les accidents vasculaires cérébraux.

Le stress joue un rôle dans la santé cardiaque. Et bien que le stress soit préoccupant pour tous, les femmes signalent en moyenne des niveaux de stress plus élevés6. Avec le temps, le stress chronique peut entraîner un risque accru d’accidents cardiovasculaires en raison des effets du cortisol, l’hormone du stress7. Le cortisol provoque la libération d’acides gras dans le sang ; il augmente également la pression artérielle et fait monter la glycémie7.

10 façons d’améliorer votre santé cardiaque

La première étape pour améliorer votre santé cardiaque consiste à réduire le nombre de facteurs de risque. Voici dix habitudes à adopter qui contribueront à protéger votre cœur et à améliorer votre santé cardiovasculaire.   

  1. Arrêtez de fumer. Plus facile à dire qu’à faire, vous direz. Mais c’est possible. Consultez un professionnel de la santé pour des conseils à ce sujet.
  2. Gérez vos taux de cholestérol.
  3. Maintenez votre tension artérielle dans une marge saine.
  4. Améliorez votre réponse face aux situations stressantes et gérez le stress dans votre vie.
  5. Gardez un poids santé selon votre type corporel.  
  6. Réduisez votre consommation d’alcool à un seul verre par jour.
  7. Faites de l’activité physique de 20 à 30 minutes chaque jour.
  8. Adoptez une alimentation de type méditerranéen comprenant des fruits et légumes, des grains entiers, du poulet, du poisson, des légumineuses, des noix et des graines. Réduisez votre consommation de produits transformés et de sucre.
  9. Maintenez une saine routine de sommeil et visez 8 heures de sommeil par nuit.
  10. Apprenez-en davantage au sujet de vos facteurs de risque en matière de maladies cardiovasculaires et faites un suivi avec un professionnel de la santé pour connaître les façons de limiter ces risques.

Les maladies cardiovasculaires et les crises cardiaques constituent un problème sérieux pour les femmes en Amérique du Nord. Compte tenu de l’évolution des connaissances et des recherches disponibles à ce sujet, la clé est de rester aussi informée que possible. Votre cœur s’en portera mieux. 

Références :

  1. Harvard Health Publishing. The heart attack gender gap. Avril 2016. Consulté le 26 janvier 2021 au : https://www.health.harvard.edu/heart-health/the-heart-attack-gender-gap
  2. Heart and Stroke. A fighting chance. 2020. Consulté le 26 janvier 2021 au : https://www.heartandstroke.ca/women?gclid=Cj0KCQiAmL-ABhDFARIsAKywVada8i7E1nP43tz-SYnJRGwryCUfz_BLtoomlokSGINymsncTZlA0gIaAs9vEALw_wcB&gclsrc=aw.ds
  3. Wilson PW. Overview of established risk factors for cardiovascular disease. UpToDate Update. Juil. 2018;13.
  4. Zhu D, Chung HF, Dobson AJ, Pandeya N, Giles GG, Bruinsma F, Brunner EJ, Kuh D, Hardy R, Avis NE, Gold EB. Age at natural menopause and risk of incident cardiovascular disease: a pooled analysis of individual patient data. The Lancet Public Health. Nov. 2019 1 ; 4 (11) : e553-64.
  5. Nessa A, Latif SA, Siddiqui NI. Risk of cardiovascular diseases with oral contraceptives. Mymensingh medical journal: MMJ. Juil.2006 1;15(2):220-4.
  6. American Psychological Association. Gender and Stress. 2012. Consulté le 27 janvier 2021 au : https://www.apa.org/news/press/releases/stress/2010/gender-stress#:~:text=Women%20are%20more%20likely%20than%20men%20 (28%20percent%20vs., 10 % 20 [39%20percent] % 20men.
  7. Dimsdale JE. Psychological stress and cardiovascular disease. Journal of the American College of Cardiology. Avr. 2008 1 ; 51 [13] : 1237-46.
  8. Dimsdale JE. Psychological stress and cardiovascular disease. Journal of the American College of Cardiology. Avr. 2008 1 ; 51 [13] : 1237-46.
  9. Dimsdale JE. Psychological stress and cardiovascular disease. Journal of the American College of Cardiology. Avr. 2008 1 ; 51 [13] : 1237-46.