Mythes en matière de suppléments

Le monde des suppléments alimentaires peut être déroutant. Vous est-il déjà arrivé de vous retrouver dans un magasin ou sur un site web et quitter frustrée et perplexe? Vous n’êtes pas seule! Internet peut vous confondre. En effet, il y circule tant d’informations contradictoires qu’il devient ardu de séparer le mythe de la réalité. Passons en revue quelques questions courantes et autres mythes fréquemment véhiculés afin de séparer les faits de la pure fiction.

Mythe 1 – Si je m’alimente sainement, je n’ai pas besoin de suppléments.

Réalité : Ce n’est malheureusement pas toujours vrai! La vérité, c’est que même les personnes qui adoptent chaque jour un régime alimentaire complet, équilibré et nutritif peuvent souffrir de carences nutritionnelles (pensez à la vitamine D). De plus, la majorité des Canadiens présentent des carences en nutriments. En effet, plusieurs d’entre eux n’atteignent pas les apports quotidiens de nutriments essentiels recommandés tels que les vitamines et les minéraux. De nombreuses raisons expliquent ce phénomène, notamment des facteurs tels que l’état de santé, les problèmes d’absorption, les choix alimentaires et l’évolution des pratiques agricoles qui exercent un impact sur la qualité du sol et sur la disponibilité des nutriments.

Mythe 2 — Tous les suppléments sont égaux

Réalité : Il existe une pléthore de différences entre les suppléments et leurs fabricants. Il est donc faux de croire que tous les suppléments sont égaux! Les produits peuvent varier considérablement en fonction de facteurs comme l’approvisionnement en matières premières/ingrédients, les pratiques de transformation, l’emballage, le contrôle de qualité et les tests. Il existe un nombre élevé de produits contenant des substances qui ne figurent pas sur l’étiquette 1,2. Il faut donc toujours garder à l’esprit le processus que suit un fabricant de suppléments alimentaires pour chacun de ses produits, depuis leur origine en tant que matière première jusqu’au produit final qui se retrouve dans votre panier. Ceci inclut le transport, le procédé de fabrication et l’emballage. La qualité, la pureté et la vérification devraient être les priorités absolues de tout produit de qualité afin de respecter et de dépasser les normes de l’industrie. Consultez la promesse 360 Pure de Jamieson pour plus d’informations sur notre assurance de qualité et nos tests.

Mythe 3 – Si un supplément coûte plus cher, il est forcément de meilleure qualité.

Réalité : Le prix d’un supplément ne reflète pas son degré de qualité. Les gens pensent souvent que plus un produit coûte cher, meilleur il est. Pourtant, la qualité d’un supplément ne se résume pas à son prix seul. En fait, la qualité d’une marque et l’éthique dont elle fait preuve sont plus importantes que le coût de ses produits. Recherchez une marque qui garantit que ses produits respectent les directives de l’industrie et du gouvernement, qui effectue des tests rigoureux de qualité et de pureté et qui respecte les normes de tests effectués par des tiers. Alors, oubliez le prix. En matière de suppléments, seule la qualité compte.

Mythe 4 — Plus je prends de suppléments, plus je serai en bonne santé

Réalité : « Plus » ne veut pas nécessairement dire « meilleur ». La prise de suppléments ne pourra jamais remplacer une saine alimentation et un mode de vie sain ni remplacer le temps consacré à prendre soin de soi. Les suppléments alimentaires peuvent être très avantageux pour votre santé. En effet, ils servent à soutenir l’organisme. Cependant, ils ne peuvent combler vos besoins fondamentaux en matière de mieux-être, à savoir les aliments nutritifs, l’activité physique, un sommeil suffisant et une bonne santé mentale et émotionnelle.

Mythe 5 — Tout le monde requiert la même quantité de vitamines (par groupe d’âge)

Réalité : Nos corps sont tous uniques. Et même si nous avons tous des besoins fondamentaux (en matière de macro et de micronutriments), chaque individu a des besoins particuliers en fonction de son corps, de son état de santé et de ses objectifs de santé, sans compter les différences biologiques et l’âge. Une approche globale ne convient donc pas à l’unicité de chacun.

Ce qu’il faut retenir :

·       La plupart des personnes ont besoin de se supplémenter quotidiennement pour compenser les pertes ou les carences en certains nutriments.

·       Tous les suppléments alimentaires n’ont pas la même valeur. Il convient donc de se concentrer sur la qualité, les tests effectués et la pureté d’un produit et de ses ingrédients.

·       La surconsommation de suppléments ne vous rendra pas en meilleure santé plus sain si vous ne vous concentrez pas d’abord sur votre régime alimentaire et votre mode de vie.

·       Les besoins nutritionnels changent à chaque étape de la vie selon les différences biologiques, les niveaux d’activité et les objectifs de chacun.

 

Références :

1. Gouvernement du Canada. Fraude alimentaire. Consulté le 22 sept. 2020 au : https://inspection.canada.ca/exigences-en-matiere-d-etiquetage-des-aliments/etiquetage/consommateurs/qu-est-ce-que-la-fraude-alimentaire/fra/1548444446366/1548444516192

2. Gouvernement du Canada.  Produits de santé naturels adultérés. Consulté le 22 sept. 2020 au : https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/vie-saine/votre-sante-vous/aspect-medical/allergies-alimentaires.html