Vous aviez des questions. Voici nos réponses.

Vous aviez des questions. Voici nos réponses : voici vos questions les plus pressantes au sujet de l’immunité reçues ce mois-ci sur nos réseaux sociaux et les réponses du Dr Filza Swalah, ND.

1.     Est-il vrai que le temps froid rend plus susceptible de tomber malade?

La recherche montre que le temps froid et sec augmente le temps de survie d’un virus à l’extérieur augmentant ainsi le risque de transmission. De plus, le temps froid et sec tend à affaiblir le système de défense nasal. On constate donc que ces conditions exercent un impact, certes, mais faible1.

Référence : Roussel, M., Pontier, D., Cohen, J.-M., Lina, B., & Fouchet, D. (2016). Quantifying the role of weather on seasonal influenza. BMC Public Health, 16(1). https://doi.org/10.1186/s12889-016-3114-x

 

2.     Le sucre peut-il affaiblir mon système immunitaire?

Vos cellules immunitaires ont besoin de sucre en tant que source d’énergie afin de bien détecter et combattre les premiers signes d’infection. Mais un excès de sucre ralentit en fait les globules blancs qui constituent en quelque sorte l’armée de cellules du système immunitaire1. Un excès de sucre peut augmenter l’inflammation, ce qui ralentit l’efficacité des cellules qui combattent les virus/infections et affaiblit la réponse immunitaire2. Mais n’éliminez pas tous les sucres de votre alimentation! Les sucres provenant des fruits sont bénéfiques pour le système immunitaire. En effet, ils lui fournissent de puissants antioxydants et des vitamines aux vertus immunitaires comme la vitamine C! Ce sont les sucres ajoutés (souvent en grande quantité) provenant des boissons gazeuses, des bonbons, du chocolat et des aliments transformés qu’il faut le plus possible éviter!  

Référence :

1.     Shomali, N., Mahmoudi, J., Mahmoodpoor, A., Zamiri, R. E., Akbari, M., Xu, H., & Shotorbani, S. S. (2020). Harmful effects of high amounts of glucose on the immune system: An updated review. Biotechnology and Applied Biochemistry, 68(2), 404–410. https://doi.org/10.1002/bab.1938

2.     Myles, I. A. (2014). Fast food fever: Reviewing the impacts of the western diet on immunity. Nutrition Journal, 13 (1). https://doi.org/10.1186/1475-2891-13-61

 

3.     Pourquoi la vitamine D est-elle bénéfique pour l’immunité?

La vitamine D est essentielle au système immunitaire. Nos cellules immunitaires peuvent en fait réagir à la vitamine D1.

La vitamine D est très importante. En effet, les études ne cessent de prouver le lien entre un faible taux de vitamine D et les infections des voies respiratoires supérieures. De plus, ces mêmes études montrent qu’une supplémentation en vitamine D peut réellement réduire le risque de contracter au moins une infection mineure des voies respiratoires2.

Référence :

1.     Singh Chauhan, V. (2021). Vitamin D and the immune system. Vitamin D. https://doi.org/10.5772/intechopen.97300

2.     Martineau, A. R., Jolliffe, D. A., Hooper, R. L., Greenberg, L., Aloia, J. F., Bergman, P., Dubnov-Raz, G., Esposito, S., Ganmaa, D., Ginde, A. A., Goodall, E. C., Grant, C. C., Griffiths, C. J., Janssens, W., Laaksi, I., Manaseki-Holland, S., Mauger, D., Murdoch, D. R., Neale, R., … Camargo, C. A. (2017). Vitamin D supplementation to prevent acute respiratory tract infections: Systematic review and meta-analysis of individual participant data. BMJ, i6583. https://doi.org/10.1136/bmj.i6583

 

4.     Quelle est la différence entre l’immunité adaptative et l’immunité innée? Quel est le rapport avec l’immunité collective?

L’immunité innée est présente dans l’organisme dès la naissance alors que l’immunité adaptative se forme lorsque notre organisme est exposé à un corps étranger comme un virus ou une bactérie. La fonction immunitaire innée détecte le corps étranger et la fonction immunitaire adaptative aide à créer des anticorps pour le combattre. Notre immunité adaptative se souvient également des infections précédentes auxquelles l’organisme a déjà été exposé. Prenons l’exemple de la varicelle… une fois que notre organisme a été exposé naturellement à la varicelle, il est très rare de contracter une deuxième fois la maladie. En effet, l’organisme possède déjà une réponse immunitaire. C’est ce qu’on appelle l’immunité.

On parle d’immunité collective lorsqu’une communauté est immunisée contre une infection particulière, soit par l’entremise d’un vaccin, soit parce qu’elle a été infectée et qu’elle s’en est remise.

5.     Quels sont vos meilleurs produits pour la santé immunitaire?

Les meilleurs produits sont ceux qui aident à renforcer votre système immunitaire afin de prévenir le rhume et la grippe. La vitamine D et la vitamine C soutiennent toutes deux le système immunitaire et sont au cœur de mes préoccupations et de celles de mes patients lorsqu’il s’agit de prévention.  
Mais nous tombons tous malades parfois. C’est pourquoi il est si important d’avoir à portée de main tous les outils nécessaires au soutien de votre système immunitaire et de son armée! L’échinacée en est un exemple : elle est utilisée en phytothérapie pour aider à combattre les infections (en particulier celles des voies respiratoires supérieures) et pour aider à soulager les symptômes du rhume.

6. Que faites-vous lorsque vous tombez malade?

J’aime ralentir le rythme. Je prends un jour de congé et je bois des litres de soupe chaude et de thé. J’en profite aussi pour faire le plein de suppléments de soutien immunitaire comme la vitamine C et l’échinacée.

7. Quel est l’impact du stress sur mon immunité? Les émotions positives peuvent-elles la stimuler?

Être stressé pendant de longues périodes peut empêcher le système immunitaire de fonctionner optimalement. En effet, le stress provoque beaucoup d’inflammation, ce qui altère le fonctionnement du système immunitaire. Mieux gérer son stress et laisser libre cours aux pensées positives peut certainement aider. Essayez de respirer profondément, de méditer, de rire avec votre famille ou vos amis et de trouver des passe-temps ou des activités qui vous apportent de la joie!

 

8.  Comment fonctionnent les antibiotiques et à quoi servent-ils?

Les antibiotiques sont excellents pour combattre les infections causées par des bactéries. Ils agissent en tuant la bactérie ou en l’empêchant de se reproduire dans l’organisme. Les antibiotiques sont des médicaments qui sauvent des vies. Ils combattent efficacement les infections bactériennes comme l’angine streptococcique. Étant donné que les rhumes et les grippes sont causés par des virus, les antibiotiques ne sont pas les médicaments les plus couramment recommandés par les médecins de famille. Il faut également garder à l’esprit que les antibiotiques ne font pas la différence entre les bactéries étrangères, comme celle qui est à l’origine de l’angine streptococcique, et les bactéries intestinales qui nous aident à digérer et à absorber les nutriments. Ils les tuent toutes. Il est donc important d’envisager la prise d’un probiotique après la prise d’antibiotiques afin de reconstituer et de restaurer les « bonnes » bactéries intestinales.  

 

9.  Si le désinfectant pour les mains tue les bactéries, pourquoi dois-je encore me laver les mains?  

Les désinfectants sont excellents pour tuer certaines bactéries, mais ils ne font rien pour éliminer physiquement les germes de nos mains. C’est pourquoi il est important de se laver les mains. En effet, le savon est non seulement un excellent désinfectant, mais il élimine également les bactéries.  

10. Comment puis-je mieux prendre soin de mon système immunitaire?  

Soyez proactifs! Nourrissez votre corps avec des aliments riches en antioxydants comme les légumes et les fruits colorés. Bougez! L’exercice physique peut réduire le niveau de stress et augmenter le nombre de cellules qui combattent la maladie dans notre organisme. Dormez bien! Pendant que notre esprit et notre corps se reposent, notre système immunitaire patrouille à la recherche d’envahisseurs étrangers. Et n’oubliez pas les nutriments qui soutiennent l’immunité comme les vitamines C et D et les herbes médicinales comme l’échinacée!