Poulet braisé au miso et champignons sur lit de purée de pommes de terre dorées.

Cette recette rend hommage à mes racines nordiques. Mes ancêtres estoniens ont survécu aux longs et sombres hivers en se nourrissant de plats réconfortants et stimulants pour l’immunité à base d’ail, d’échalotes, d’aneth (contenant de la vitamine A) et de nourrissants légumes racines. En voici un exemple : le résultat est un plat hivernal réconfortant, crémeux et satisfaisant!

Ingrédients qui soutiennent l’immunité :

  • Poulet : Une bonne source de protéines, qui sont nécessaires à la formation d’anticorps. Les anticorps sont un élément important dans le fonctionnement du système immunitaire.
  • Bébés épinards : Les épinards contiennent de la vitamine A, de la vitamine C et du zinc. Tous ces nutriments sont nécessaires au soutien d’une bonne santé immunitaire.

  • Carottes : Les carottes sont riches en vitamine A, un nutriment important pour une fonction immunitaire saine.

  • Ail : Traditionnellement utilisé en phytothérapie pour aider à soulager les symptômes associés aux infections des voies respiratoires supérieures et à la congestion nasale.
  • Champignons : Les champignons contiennent des protéines et constituent la seule source végétalienne de vitamine D, un nutriment essentiel au soutien du système immunitaire. Les champignons shiitakes sont une source d’antioxydants et ont des propriétés immunomodulatrices.

Préparation : 30 minutes

Temps total : 2 heures 30 minutes

Pour 8 personnes

Truc : Essayez le poulet braisé pour garnir le pâté au poulet! Il suffit de remplir de petits ramequins avec la garniture, de les coiffer de pâte feuilletée décongelée (badigeonner la pâte d’œufs battus) et de les faire cuire au four à 400F jusqu’à ce que la pâte soit dorée.

Ingrédients :  

Poulet braisé

  • 2 cuillères à table d’huile de canola
  • 12 cuisses de poulet désossées et sans peau
  • 2 tasses de vin blanc mi-sucré (comme du Pinot Grigio)
  • 2 tasses de champignons séchés (shiitake, portobello, pleurotes, cèpes d’Italie, etc.)
  • 1/2 tasse d’aneth ciselé
  • 4 cuillères à table de miso blanc
  • 3 cuillères à table de moutarde en grains
  • 1 tête d’ail, gousses pelées et écrasées
  • 6 échalotes pelées et coupées en deux
  • 1 cuillère à thé de poivre noir frais moulu
  • 1/2 cuillère à thé de sel de mer
  • 3 tasses de bébés épinards
  • 1 tasse de crème sure 18 % 

Purée de pommes de terre dorées

  • 4 grosses pommes de terre Yukon gold (1 kg) pelées et coupées grossièrement
  • 2 grosses carottes (500 g) pelées et coupées grossièrement
  • 4 cuillères à table de beurre non salé
  • 1 tasse de lait 2 % réchauffé
  • 1 cuillère à thé de sel de mer

Dans un faitout (grosse marmite), chauffer l’huile à feu moyen vif. Saisir les cuisses une à la fois environ 2 à 3 minutes par côté. Ajouter le vin, les champignons, l’aneth, le miso, la moutarde, l’ail, les échalotes, le poivre noir et le sel. Bien mélanger. Submerger les champignons. Couvrir et réduire le feu au minimum. Laisser mijoter jusqu’à ce que le poulet et les champignons soient tendres, soit environ 2 heures. Ajouter les épinards et les laisser flétrir. Ajouter la crème sure et retirer du feu.  

Pendant ce temps, dans une grande casserole, submerger les pommes de terre et les carottes d’eau froide et amener à ébullition à feu vif. Réduire le feu au minimum et laisser mijoter jusqu’à ce que la chair des pommes de terre soit tendre (tester à l’aide d’une fourchette), soit environ 40 minutes. Égoutter le tout. Ajouter le beurre, le lait et le sel. Écraser le tout à l’aide d’un pilon jusqu’à ce que la consistance soit lisse. Ajouter du lait au besoin.

Servir le poulet et la sauce (généreusement) sur un lit de purée de pommes de terre et décorer le tout de brindilles d’aneth.  

Auteur : Paul Lillakas

Adresse Instagram : @paullillakas