Posez-vous la question: lectures sur le mouvement #BlackLivesMatter et le racisme contre les Noirs au Canada

Les protestations qui ont eu lieu lors de l’été 2020 en raison du meurtre de M. Georges Perry Floyd (1973-2020) par un policier blanc en ont ébranlé plusieurs. Pour la première fois, semble-t-il, la population canadienne fut choquée de constater que le racisme envers les Noirs est bien réel. Nous constatons que les stéréotypes véhiculés au sujet des Noirs (le sentiment anti-noir) conduisent à différentes formes de racismes anti-noirs et à l’utilisation perverse du pouvoir pour traiter les Noirs différemment, de façon injuste et, bien souvent, de façon bien pire qu’à l’égard de personnes d’autres races.

Objectif : Présenter deux livres qui éclairent sur le problème du ressentiment à l'égard des Noirs au Canada et comment y mettre fin.

Avant de lire : posez-vous la question :

  • Qu'est-ce que sais vraiment du ressentiment à l'égard des Noirs et du racisme contre les Noirs au Canada ?

Deux lectures recommandées :

  1. Visitor: My Life in Canada (Ma vie au Canada, je l'ai vécue comme un étranger), par Anthony Stewart. Fernwood Publishing, 124 pages.

Je suis arrivé au Canada depuis les États-Unis il y a de cela six ans, pour occuper un poste d'enseignant à l'Université de Waterloo. J'enseignerais les études afro-américaines (Black Studies), la communication et l'anglais. Quand j'ai commencé à enseigner, les Canadiens blancs et certaines personnes de couleur m'ont dit que le racisme était différent au Canada, qu'il n'existe quasiment pas. Beaucoup ont indiqué que la politique canadienne de multiculturalisme le démontre. Cependant, un collègue blanc m'a pris à part et m'a donné un exemplaire du livre que je recommande ici. Cette lecture a changé ma vision des choses. Oui, le racisme est différent au Canada, il est peut-être même pire qu'aux États-Unis selon Stewart, car dans l'ensemble, les Canadiens ne s'en sont pas vraiment occupé. Dans cette autobiographie, Anthony Stewart, jeune professeur d'université noir, né et élevé au Canada, évoque son enfance dans ce pays, sa carrière professionnelle et sa décision de quitter le Canada pour se rendre, ironie de l'histoire, aux États-Unis. Il a quitté le Canada parce qu'en tant que Noir, il s'est toujours senti comme un étranger (d'où le titre de son livre), bien qu'il n'ait vécu nulle part ailleurs. Son livre appelle les Canadiens à réfléchir à ce que signifie vraiment être noir au Canada.

Cliquez ici pour lire un commentaire sur le livre de Stewart, publié sur Literary Review of Canada: A Journal of Ideas, en avril 2015.

  1. Until We Are Free: Reflections on Black Lives Matter in Canada (Jusqu'à ce que nous soyons libres : il importe de réfléchir à la vie des Noirs au Canada), édité par Rodney Diverlus, Sandy Hudson et Syrus Marcus Ware, Presses de l'Université de Regina, 2020.

Étant donné que j'écris sur le racisme, parle aux gens de ce problème et conseille en matière de lutte contre le racisme, on me demande souvent d'écrire pour des journaux, par exemple le Toronto Star, mais aussi dans des magazines, tel que The Conversation. On me demande également de réviser et de présenter des livres. En 2020, on m'a demandé de partager mes réflexions sur le livre que je recommande ici. Ce livre est un recueil d'essais, de poèmes et de travaux rédigés par des écrivains afro-canadiens, qui de la façon dont le Canada constitue un vivier pour le mouvement #Black Lives Matter. (la vie des Noirs compte) Il est émouvant, inspirant et plein d'humour. J'ai écrit le texte de présentation suivant pour le livre : «Jusqu'à ce que nous soyons libres » brise les mythes de la politesse et de la gentillesse canadiennes, les mythes qui empêchent les Canadiens de réaliser comme il se doit le rêve canadien du multiculturalisme et de surmonter le racisme systémique, y compris les agressions quotidiennes contre les races noire et brune. Ce livre doit être lu et mis en pratique par tous. Je m'en tiens à cette appréciation et je vous recommande donc ce livre dont la lecture vous éclairera et vous donnera plaisir.

Cliquez ici pour lire un commentaire de CBC sur Until We Are Free et écouter un entretien avec l'un des éditeurs du livre.

Plan d'action : après avoir lu l'une des recommandations, posez-vous les questions suivantes :

  • Qu'ai-je appris sur le ressentiment et le racisme contre les Noirs au Canada ?
  • Comment puis-je utiliser ce que j'ai appris pour contribuer à mettre fin au ressentiment envers les Noirs et le racisme contre les Noirs au Canada ?

Ashe,

dr. vay