5 façons de rester calme et de « respirer par le nez »

Peu importe notre âge, n’avons-nous pas l’impression que l’automne passe en un clin d’œil? Mais avec l’enthousiasme que suscite cette nouvelle saison, les plans à élaborer en vue du Temps des fêtes et la perspective d’une nouvelle année qui approche à grands pas, la plupart d’entre nous se retrouvent à bout de souffle dès novembre. C’est pourquoi il est primordial d’établir une routine de soins personnels et de s’alimenter sainement afin de soutenir votre organisme.

Le rythme trépidant de la vie est stressant. Or, un niveau de stress élevé peut entraîner des trous de mémoire, de la confusion, des difficultés de concentration et d’autres problèmes qui perturbent les activités quotidiennes1. Par exemple : raconter une histoire à une amie et chercher ses mots. Du genre « comment ça s’appelle ce machin-truc? »

Comme si cela ne suffisait pas, nous savons que le stress peut également affecter négativement le système digestif. Et un système digestif perturbé consomme de l’énergie dont nous avons tant besoin. De plus, si votre système digestif ne fonctionne pas correctement, vous risquez de ressentir des troubles de l’humeur, une baisse d’énergie, des articulations douloureuses et des douleurs2, 3, 4.

Cet automne, nous voulons vous aider à atteindre le sommet de votre forme et ainsi vous montrer sous votre meilleur jour!

Voici quelques éléments à ajouter à votre routine quotidienne pour établir une bonne santé de base :

1)      Essayez le Box breathing – Si la méditation est sans intérêt pour vous, nous vous proposons un exercice de respiration (qui dure à peine deux minutes) idéal pour vous ramener dans le moment présent. Il s’agit simplement d’inspirer durant 4 secondes, de retenir son souffle durant 4 secondes, d’expirer durant 4 secondes et de retenir encore son souffle durant 4 autres secondes. Vous pouvez répéter ce cycle plusieurs fois. Pour parfaire votre technique, des vidéos en ligne sont accessibles. 

2)      Prenez quotidiennement un supplément d’oméga-3 Extra fort de Jamieson. Même si vous mangez régulièrement du poisson, il peut s’avérer très difficile de consommer et d’absorber une quantité efficace d’oméga-3 par l’alimentation seule. Fait intéressant : il a été démontré que les oméga-3 favorisent le fonctionnement du cerveau et l’équilibre de l’humeur8. 

3)      Profitez de la nature! Il fut démontré (et ce, quelle que soit la saison) que le fait de respirer de l’air frais et de profiter des attraits automnaux contribuait à équilibrer positivement l’humeur. Dans une revue de recherche, le Dr Gregory Bratman a démontré que le contact avec la nature est associé à une augmentation du bonheur, du bien-être subjectif, de l’affect positif en plus de favoriser des interactions sociales positives et de donner un sens à la vie5.

4)      Ajoutez à votre alimentation un supplément probiotique comme le probiotique avancé avec prébiotiques de Jamieson. Les probiotiques sont des bactéries bénéfiques qui aident à normaliser la microflore gastro-intestinale et qui favorisent une flore intestinale saine6. Autrement dit, ces bonnes bactéries (probiotiques) contribuent au développement et au maintien d’une flore intestinale saine7.

5)      Lorsque nous sommes trop occupé∙es, nous cherchons souvent des solutions rapides pour nos repas. Ce faisant, nous oublions parfois d’y inclure certains groupes d’aliments importants pour la santé ! À cet égard, l’ajout d’une multivitamine est un bon moyen d’assurer une alimentation saine. Par ailleurs, Jamieson propose des formules adaptées au sexe et à l’âge pour répondre aux besoins particuliers de chacun.

 

Références :

1) Mayo Foundation for Medical Education and Research. (2019, 19 avril 19). When you should seek help for memory loss. Mayo Clinic. Consulté le 15 septembre 2021, au https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/alzheimers-disease/in-depth/memory-loss/art-20046326. 
2) Van Langenberg, D.R. and Gibson, P.R. (2010), Systematic review: fatigue in inflammatory bowel disease. Alimentary Pharmacology & Therapeutics, 32: 131-143. doi:10.1111/j.1365-2036.2010.04347.x
3) Berstad, A., Undseth, R., Lind, R., & Valeur, J. (2012) Functional bowel symptoms, fibromyalgia and fatigue: A food-induced triad?, Scandinavian Journal of Gastroenterology, 47:8-9, 914-919, DOI: 10.3109/00365521.2012.690045
4) Cole, J. A., Rothman, K. J., Cabral, H. J. et coll. Migraine, fibromyalgia, and depression among people with IBS: a prevalence study. BMC Gastroenterol 6, 26 (2006). https://doi.org/10.1186/1471-230X-6-26
5) Bratman, G. N., Anderson, C. B., Berman, M. G., Cochran, B., de Vries, S., Flanders, J., Folke, C., Frumkin, H., Gross, J. J., Hartig, T., Kahn, P. H., Kuo, M., Lawler, J. J., Levin, P. S., Lindahl, T., Meyer-Lindenberg, A., Mitchell, R., Ouyang, Z., Roe, J., … Daily, G. C. (2019). Nature and mental health: An ecosystem service perspective. Science Advances, 5 (7). https://doi.org/10.1126/sciadv.aax0903 
6) Hun, L. (2009). Original Research: Bacillus coagulans Significantly Improved Abdominal Pain and Bloating in Patients with IBS, Postgraduate Medicine, 121(2): 119-124.
7) Round, J. L., Mazmanian, S. K. (2009) The gut microbiome shapes intestinal immune response during health and disease. Nature reviews Immunology. 9(5): 313-323.  
8) Santé Canada. Progressive Omega essential Fish Oil. Information sur le produit NPN. Consulté au https://health-products.canada.ca/lnhpd-bdpsnh/info.do?licence=80033215