Le sommeil, c’est si beau. Mais pourquoi exactement ?

C’est un paradoxe un peu absurde. Votre fil d’actu Instagram vous inonde de conseils-beauté pour votre routine pré dodo. Et pourtant, vous boudez le marchand de sable : vous êtes trop occupé(e) à défiler les infos sur votre portable.  

Pour parfaire votre routine avant le coucher, il existe une foule de conseils sur les blogues-beauté. Du genre «Il faut se démaquiller avant de dormir» ou «Une routine de soins de la peau en dix étapes». Rien de nouveau là-dedans ! Également, vous avez probablement entendu ici et là que le fait de dormir sur le dos peut éloigner les rides ou que les taies d’oreiller en soie préviennent la cassure des cheveux.

Mais voilà : toutes ces astuces semblent un peu superficielles. Pour tirer profit d’un sommeil-beauté réparateur, il ne suffit pas de se démaquiller ou d’utiliser le tout dernier produit «approuvé» par les influenceurs. En fait, les bienfaits du sommeil sur la peau, les cheveux et les ongles émanent de l’intérieur. Revenons à l’essentiel. Un bon sommeil vous fera briller de tous vos feux. Voici la science derrière tout ça.

Le sommeil enraye les problèmes de peau

Si vous souffrez déjà d’une affection inflammatoire de la peau telle que l’acné ou le psoriasis, vous avez probablement remarqué qu’une seule nuit blanche peut aggraver considérablement les choses. En effet, le manque de sommeil entraîne la libération de cortisol, une hormone de stress qui provoque une inflammation dans tout l’organisme. C’est un cercle vicieux. Moins de sommeil équivaut à plus de stress. Plus de stress libère plus de cortisol. À son tour, le cortisol augmente la tension artérielle et cause des démangeaisons qui vous empêchent de dormir. Et pour comble d’insulte, vous vous grattez et votre peau devient encore plus irritée…  

L’hydratation de votre organisme s’équilibre au cours de la nuit  

Avouez-le. Votre bouteille d’eau est toujours à portée de main, n’est-ce pas ? Certains jours, si ce n’était des multiples allers-retours pour la remplir (et des visites au petit coin qui s’en suivent), nous n’atteindrions jamais les dix mille pas que notre FitBit nous impose.   

Si vous en avez assez de boire de l’eau, voici une bonne nouvelle : un sommeil profond régule l’équilibre hydrique de votre peau, et ce, même si la respiration contribue à déshydrater légèrement l’organisme. On ne l’appelle pas «sommeil beauté» pour rien ! Vous êtes-vous déjà demandé(e) pourquoi les soirées qui s’étirent provoquaient des yeux gonflés et cernés le lendemain ? C’est en raison d’un déséquilibre hydrique, tout simplement. Lorsque vous dormez bien, votre organisme distribue uniformément toute l’eau que vous avez consommée au cours de la journée, conférant à votre teint un aspect plus équilibré et plus hydraté.

Vous êtes fatiguée ? Ça se voit !

Les cernes et les yeux gonflés sont certes embarrassants, mais l’insomnie entraîne d'autres effets sur votre apparence. L’épuisement pâlit la peau et vous laisse les paupières molles, vous donnant un air «à moitié réveillé» (ou à moitié endormi, c’est au choix). Lorsque vous êtes fatigué(e), vos yeux manquent d’oxygène, vos vaisseaux sanguins se dilatent et rougissent votre sclérotique, la membrane blanche qui forme le «blanc» de l’œil.

Ces effets sont cumulatifs. Au cours d’une étude récente publiée dans Sleep, 40 observateurs ont évalué 20 photographies (de différents sujets) à la recherche de signes de fatigue. Les chercheurs ont constaté que les signes de fatigue se décelaient en une fraction de seconde. D’autre part, une étude distincte menée dans un laboratoire du sommeil de l’université de Stockholm a révélé que, selon les perceptions d’observateurs, les personnes fatiguées paraissaient en moins bonne santé que lorsqu’ils ou elles avaient bien dormi. Le message est clair. Allez vous coucher !

Si certaines personnes trouvent que vous avez l’air fatigué(e), n’en perdez pas le sommeil ! Souvenez-vous seulement qu’un bon dodo réparateur vous aidera à mieux vous sentir le lendemain. Et quand on se sent bien, ça se voit !

Références :

  • Gupta M, Gupta A. « Sleep-wake disorders and dermatology. » Sleep, janv. févr. 2013 ; 31 (1) : 118-126.
  • Rosinger A, Chang AM, Buxton OM, Li J, Wu S, Gao X. « Short sleep duration is associated with inadequate hydration: cross-cultural evidence from US and Chinese adults. » Sleep, février 2019; 42(2).
  • Provine R, Cabrera M, Brocato N, Krosnowski K. “When the Whites of the Eyes are Red: A Uniquely Human Cue.” Ethology, mars 2011; 117(5): 395-399. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/j.1439-0310.2011.01888.x
  • Sundelin T, Ledander M, Kecklund G, Van Someren E, Olsson A, Axelsson J. “Cues of Fatigue: Effects of Sleep Deprivation on Facial Appearance.” Sleep, septembre 2013; 36(9): 1355-1360.
  • Axelsson J, Sundelin T, Ingre M, Van Someren E, Olsson A, Lekander M. “Beauty sleep: experimental study on the perceived health and attractiveness of sleep deprived people.” BMJ, octobre 2010 ; 341.